La consolidation de la paix nécessite un tissu social solide. Les griefs doivent être traités par les responsables, les autorités traditionnelles ainsi que les acteurs sociaux, de manière non violente. Le contexte joue un rôle, ainsi que ce qui se passe dans un cadre donné. Le gouvernement doit agir de manière responsable. Au lieu d’appliquer une simple stratégie militaire classique, il doit s’agir d’un développement renforcé. Plus précisément, la scolarisation au-delà de la simple instruction religieuse jusqu’à nos jours sans assez de surveillance ; la santé ; les infrastructures ; et l’état de droit devraient être les points d’intervention auxquels les autorités se doivent de trouver des réponses, de manière concertée avec la société civile.

En outre, ce sont les causes profondes des conflits, en se basant sur la situation réelle sur le terrain, qui doivent être adressées. L’accès aux ressources naturelles complique les situations conflictuelles. Les carences structurelles peuvent cependant être comblées par des réponses concrètes d’inclusion, qui doivent être conçues d’être durables.

http://www.unicri.it/sites/default/files/2021-01/Mains_FR.pdf

By author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *